Présentation de la société

La société Sablières DIER, fondée en 1956, est autorisée à exploiter des carrières de sables et graviers sur les territoires des communes d’Ay-sur-Moselle, Talange, Ennery, Mondelange, Bousse et Richemont conformément aux directives d’arrêtés préfectoraux encadrant l’exploitation des gisements.

Nous fabriquons des granulats roulés, lavés et criblés, ainsi que des granulats concassés à partir de deux unités de production : l’installation de traitement principale située au lieu dit « Mare de Mancourt » sur le ban de la commune d’Ennery et l’installation de traitement secondaire située au lieu dit  « Les Velers Jacques » sur le ban de la commune d’ Ay-sur-Moselle.

Nous sommes une entreprise de proximité qui destine ses matériaux au marché local du bâtiment, du négoce, des travaux publics et des équipements de filtration (stations d’épuration).

L’exploitation de carrières impose d’en maîtriser les impacts mais aussi de savoir concilier les enjeux d’aménagement du territoire avec le nécessaire approvisionnement de la collectivité en matériaux de construction. Le développement de notre activité s’exerce ainsi sous une triple contrainte géologique, environnementale et technique.

 

ancienne-installation
L’installation en 1956

La clientèle

La quantité de granulats produite en France chaque année pour répondre aux besoins de notre pays s’élève à 400 millions de tonnes. Il faut aussi acheminer ces granulats sur leur lieu d’utilisation, en sachant que leur prix de revient double tous les 50 km, compte tenu de leur poids et du coût des transports. Il faut donc produire des granulats au plus près des chantiers de construction pour répondre à ce problème de coût et aux enjeux environnementaux.

Les principaux secteurs en demande sont le bâtiment (1 m3 de béton nécessite environ 2 tonnes de granulats), les travaux publics (80 % des granulats produits sont absorbés par la construction des routes).

L’ensemble des clients de la société est ainsi représenté par :

  • Les marchands de matériaux
  • Les centrales à béton prêt à l’emploi (BPE) locales,
  • Les artisans locaux et régionaux,
  • Les centrales de préfabrication de l’industrie du béton précontraint,
  • Les entreprises routières régionales,
  • Les particuliers.